Les actualités

12Avr 2013

Suite à notre dernier audit relatif à notre demande d’extension sur le programme des OGM en champ flexible, nous avons le plaisir de vous annoncer que l’extension a été approuvée par le COFRAC.
Désormais, en complément de vos analyses de pesticides, métaux et mycotoxines, Phytocontrol est à même de réaliser dans les meilleurs délais et sous accréditation vos screening P35S/TNOS.

Analyses mycotoxines

D’autre part, dans  le cadre de notre portée flexible pour le programme des mycotoxines nous avons étendu notre portée selon une méthode de dosage multimycotoxine particulièrement innovante et efficace permettant de détecter et quantifier l’ensemble des mycotoxines d’intérêt sur un large spectre de denrées; céréales et  fruit frais et produits dérivées des fruits, l’alimentation animale ainsi que l’alimentation infantile.
Cette méthode vous garantissant la meilleure synergie analytique qualité-réactivité-tarif est le fruit de trois années de recherche & développement menées par nos brillantes équipes R&D et sous l’égide de son responsable Eric Capodanno.
Les mycotoxines recherchées sont les suivantes :
– la Déoxynivalénol DON
– la Fumonisine (B1+B2, B3)
– les Toxines T2 et HT2
– la Zéaralénone (ZEA)
– les Aflatoxines (B1, B2, G1 et G2)
– l’Ochratoxine A (OTA)

Analyses métaux

 

Nous avons également étendu notre portée concernant les métaux lourds, à la recherche de l’étain par ICP-MS sur toutes denrées alimentaires d’origine animale ou végétale dont la baby-food.

Ces extensions techniques, gage d’une expertise et d’un savoir faire unique, visent à vous garantir le meilleur pour vos analyses de  pesticides, métaux, mycotoxines et OGM.

Vous pouvez consulter ci-dessous annexes techniques qui figurent pour l’instant dans deux documents distincts du fait que le service biotechnologie soit transitoirement délocalisé à quelques dizaines de mètres du laboratoire, mais qui fusionneront lors du déménagement dans notre nouveau Laboratoire central dont on vous tiendra informé tout prochainement de la date.

Consultez notre portée détaillée d’accréditation N°1-1904

Consultez notre portée détaillée d’accréditation N°1-2469

05Avr 2013

 

C’est au tour de l’AGENCE PHYTOCONTROL LYON d’ouvrir ses portes.

Celle-ci est située à Saint Priest près de Lyon, dans le but d’apporter le service de proximité attendu par nos clients de la Région Rhônes-Alpes et ses environs.

Sous la Direction de Mikael Bresson, Nicolas Leonhardt Ingénieur ISARA Lyon de formation, aura la responsabilité du développement et de la prospérité de cette nouvelle structure.

Bon vent donc à notre nouvelle AGENCE PHYTOCONTROL LYON!

 

 

Nous en profitons également pour vous signaler l’arrivée d’Alexia Dessemond, Ingénieur Technico-commerciale s’occcupant de la région Sud-Est.

01Avr 2013

 

Le laboratoire PHYTOCONTROL sera présent les 13 et 14 Novembre aux Rencontres Qualiméditerranée qui réunira différentes filières de l’agro-alimentaire.

Cette édition 2013 portera sur la sûreté alimentaire à travers la thèmatique suivante: « Quelles innovations pour la maîtrise des contaminants et l’authentification des produits agricoles et alimentaires? ».

Phytocontrol tiendra un stand pour des rendez-vous B2B et animera également une réunion plénière ainsi que deux ateliers traitant des mycotoxines et de l’authentification végétale.

Céline CEZAR, Responsable Réglementation et Sécurité Alimentaire, donnera une conférence sur l’état des lieux des contaminants règlementés et les techniques analytiques actuelles et interviendra à l’atelier: « Nouveaux outils de mesure pour un screening rapide des mycotoxines ».

Karine LACOTTE, Responsable du Laboratoire, interviendra dans l’atelier « Authentification des espèces et variétés végétales, et recherche d’OGM, par les outils de biologie moléculaire ».

Vous trouverez le programme détaillé de ses deux journées sur http://www.rencontres-qalimediterranee.fr/. Les inscriptions sont à effectuer en ligne.

A très bientôt.

 

27Mar 2013

Nous avons le plaisir de vous annoncer que le Fel partenariat (ANEEFEL, CSIF & UNCGFL) a renouvelé toute sa confiance auprès de notre laboratoire pour les années 2013, 2014 et 2015
C’est également pour nous l’occasion de vous signaler que Le laboratoire PHYTOCONTROL sera présent les 22, 23 et 24 avril 2013 du salon MEDFEL à Perpignan qui réunira la filière fruits et légumes de l’Euro-Méditerranée.

Aussi, Céline Cezar Responsable Réglementation et Sécurité Alimentaire animera le mardi 22 avril 12h30 une conférence sur le thème « Contrôle des résidus de pesticides et autres contaminants dans les fruits, légumes et céréales ».
Nous vous y attendons nombreux !

Nous tenons à votre disposition des invitations si vous en souhaitez, n’hésitez pas à nous en faire la demande.
Retrouvez toutes ces informations sur www.medfel.com.

A très bientôt.

15Mar 2013

L’EFSA vient de publier son rapport annuel concernant les résidus de pesticides dans l’alimentation sur l’année 2010.
Le rapport présente les résultats des contrôles effectués sur l’année 2010 dans les 27 Etats membres et deux pays de l’AELE (Association Européenne de Libre Echange): l’Islande et la Norvège.
C’est un peu plus de 77000 échantillons représentant plus de 500 types d’aliments différents qui ont été analysés pour rechercher les résidus de pesticides par les autorités compétentes nationales.
Dans chaque pays européen et conformément à la règlementation, deux types de programme de contrôle sont mis en place: un contrôle au niveau national (géré par chaque pays) et un programme coordonné par l’Union Europénne pour lequel des contrôles spécifiques sont exigés.

Selon le programme coordonné par l’UE, 178 pesticides ont été analysés en 2010: 157 sur les matrices végétales et 34 sur matrices animales. Le programme européen a établi des contrôle sur les matrices suivantes: pommes, choux pommés, poireaux, laitues, lait, pêches, poires, avoine, seigle, fraises, viande porcine et tomates.
Sur les 12168 échantillons prélevés et analysés à travers l’UE, 1,6% des échantillons se sont révélés non conformes à la règlementation européenne (Teneur en pesticide > LMR), 47,7% des échantillons présentaient des teneurs inférieures aux LMRs et 50,7% étaient exempt de pesticides mesurables.
143 pesticides ont été détectés sur les 178 recherchés et 73 ont présenté des dépassements de LMR.
Les plus hauts pourcentages d’échantillons dépassant la LMR ont été identifiés pour l’avoine (5,3%), suivie de la laitue (3,4%), fraises (2,8%), les pêches (1,8%), les pommes (1,3%), les poires (1,3%), les tomates (1,2%), les poireaux (1,0%), les choux (0,9%) et le seigle (0,3%). Dans les produits d’origine animale (lait et viande porcine) aucun dépassement de la LMR n’a été identifié.
Les couples pesticides/matrices pour lesquels des dépassements de LMR ont été le plus souvent observés sont: le chlorméquat sur avoine, les dithiocarbamates sur choux pommés et dithiocarbamates sur poireaux, amitraze dans les poires et ion bromure sur laitue.

En ce qui concerne les plans de contrôle nationaux réalisés en 2010, 97,2% des échantillons analysés se sont révélés conformes à la règlementation européenne (<LMR), soit 2,8% des échantillons non conformes (>LMR).
Les principaux dépassements de LMR ont été détectés sur les légumineuses (haricots non écossés, par exemple), les épices, les noix, les raisins de table et de cuve, les légumes feuilles (laitue par exemple) et des herbes fraîches.
Les couples pesticide/matrice présentant le plus fréquemment des dépassements de LMRs sont : l’acétamipride et le diméthomorphe sur choux et broccoli, chlorméquat sur raisins de table, Diméthoate sur petits pois, ion bromure sur chataigne et noix, pyridaben et fipronil sur choux, carbendazim sur litchis et ignames et isoprothiolane sur riz.
Echantillons BABYFOOD: 1828 échantillons ont été analysés, 2% des échantillons présentaient des teneurs supérieurs aux LMRs (0.01mg/kg par défault sauf pour les pesticides cités dans le règlement UE 2006/141 qui dispose de LMR plus faibles). Les dépassements de LMR étaient liés aux résidus de captane,l’anthraquinone, la cyperméthrine (somme), le chlorpyrifos, imazalil et pirimiphos-méthyl.

Echantillons BIO: 3571 échantillons bio ont été analysés. Au niveau Européen aucune LMR n’est définie pour les produits d’origine biologique, de ce fait il a été utilisé dans cette étude les LMRs conventionnelles afin de faire un état des lieux.
Pour les fruits et noix bio un pourcentage faible de dépassement de LMR a été déterminé (0,9%) en comparaison au pourcentage de dépassement sur les fruits et noix conventionnels (2,9%).
Pour les légumes bio il s’agit de 1% de dépassement contre 3,8% pour les légumes conventionnels.
131 substances différentes ont été détectées dans les produits biologiques.

Produits transformés: 14146 échantillons ont été analysés, 1,1% des échantillons ont présenté des dépassements de LMR.

Les résultats du programme coordonné par l’UE ont été utilisés de façon à évaluer l’exposition alimentaire.
L’évaluation de l’exposition à long terme, qui a été réalisée pour chaque matière active, n’a montré aucun risque pour la santé des consommateurs. L’évaluation à court terme a porté sur les 12 produits alimentaires du programme coordonné par l’UE et a indiqué que, dans le scénario le plus pessimiste, un risque ne pouvait être exclu pour 79 des 18 243 échantillons.
Nous vous invitons à consulter le rapport de cette étude directement sur le site de l’efsa à l’adresse suivante:

http://www.efsa.europa.eu/en/efsajournal/doc/3130.pdf

07Mar 2013

PHYTOCONTROL a le plaisir de vous annoncer que la FEDIOL, Fédération Européenne de l’Industrie des Huiles, des Graines et Fruits Oléagineux, a récemment référencé notre laboratoire.

Cette reconnaissance technique Européenne, rare pour un laboratoire Français, confirme notre haut niveau d’expertise et de fiabilité pour l’analyse de pesticides, métaux lourds et mycotoxines sur les produits gras d’origine végétale.

Le site du FEDIOL :  http://www.fediol.eu/web/fediol%20labs/1011306087/list1187970138/f1.html.

Pour toutes informations techniques, tarifaires et/ou règlementaires, n’hésitez pas à nous contacter.