Le règlement (UE) N°2017/2091 concernant le non-renouvellement de l’approbation de la substance active Iprodione a été publié au JO de l’UE le 15 novembre 2017.
Une demande de renouvellement avait été introduite et un rapport d’évaluation de renouvellement avait été transmis à l’EFSA et à la commission le 3 Novembre 2015.
Le 8 juin 2016, l’EFSA a communiqué à la Commission ses conclusions.
Les usages d’Iprodione présentent un risque élevé pour les eaux souterraines dans lesquelles des quantités de métabolites pertinents de l’iprodione dépassent la valeur paramétrique fixée pour l’eau potable à 0,1 μg/l. Il existe donc un risque élevé à long terme pour les organismes aquatiques.
D’autre part, le potentiel génotoxique d’un métabolite retrouvé en tant que résidu dans des végétaux et en tant qu’impureté dans le matériel technique ainsi qu’un risque aigu pour le consommateur n’ont pu être exclu.
L’Iprodione est également classé dans la catégorie 2 des substances cancérogènes conformément au règlement (CE) N°1272/2008, alors que l’EFSA conclue qu’il conviendrait de classer l’iprodione en tant que substance carcinogène de catégorie 1B et en tant que substance toxique pour la reproduction de catégorie 2.
Les autorisations des produits phytopharmaceutiques contenant de l’iprodione doivent être retirées avant le 5 mars 2018, avec un délai de grâce expirant au plus tard le 5 juin 2018.

A l’heure actuelle, l’Iprodione dispose de nombreuses autorisations en France notamment sur les matrices suivantes: Ail, Asperge, Aubergine, Carotte, Choux, Concombre,Poivron, Tomate, Courgette, Echalote, Oignons, Haricots, Pois, Laitue, Melon, Fraisier, Abricotier, Cassissier, Cerisier, Framboisier, Kiwi, Noisetier, Pêcher, Prunier, Vigne et PPAM.
Vous trouverez ci-joint le règlement (UE) correspondant: Règlement (UE) N°2017/2091

Sachez que votre laboratoire Phytocontrol est en mesure de rechercher l’Iprodione avec une LQ de 0.01mg/kg.
Pour toutes informations techniques, tarifaires et/ou règlementaires, n’hésitez pas à nous contacter.