Photo actu Norovirus

 

PHYTOCONTROL a le plaisir de vous annoncer qu’en complément de vos analyses déjà effectuées au laboratoire, le service R&D a récemment développé une méthode d’analyse innovante permettant la recherche qualitative et quantitative en simultanée des norovirus GI, GII et de l’Hépatite A dans les végétaux par RT-PCR.

Les norovirus et l’hépatite A sont les principaux entérovirus responsables des toxi-infections alimentaires collectives.
Leur transmission se fait par voie interhumaine, par la consommation d’aliments contaminés, au contact avec de l’eau ou des surfaces alimentaires contaminées, ou bien par le contact avec des matières contaminées.

Depuis 2013, de nombreuses alertes européennes (RASFF) ont été lancées concernant la détection de ces virus dans diverses denrées alimentaires.
A l’heure actuelle, aucun seuil règlementaire n’a été fixé au niveau européen.
Depuis le 1er Janvier 2015, la FCD (Fédération du Commerce et de la Distribution) demande à ses fournisseurs la quantification des norovirus et hépatite A dans certaines denrées alimentaires lorsqu’une recherche qualitative a démontré leur présence. Cette démarche est effectuée dans le cadre d’un plan de contrôle destiné à la mise en place d’une limite sous 24 mois.

D’après la fiche de description de danger biologique transmissible par les aliments/Norovirus (ANSES, Mai 2011), des études chez des volontaires ont montré que la DI50 (dose qui provoque l’apparition de l’infection de 50 % des individus exposés) pour la souche GI se situe entre 18 et 1 000 particules (titrées par RT-PCR) mais chez certains individus, l’ingestion de moins de 5 particules a entrainé des symptômes.

Pour toutes informations techniques, tarifaires et/ou règlementaires, n’hésitez pas à contacter votre agence régionale.