photo actu methylmercure

 

Le mercure est un métal présent naturellement dans l’environnement mais également issu des activités humaines telles que la métallurgie ou la combustion des déchets.

Dans l’environnement, le mercure peut se trouver dans l’eau ou les sédiments sous sa forme organique méthylée appelée Méthylmercure.
Cette forme de mercure particulièrement toxique est mieux assimilée par les organismes que le mercure inorganique et peut donc se concentrer à de fortes teneurs dans les organismes aquatiques.

A l’heure actuelle, la réglementation européenne n’a pas fixée de limites pour cette substance mais une étude a déjà été réalisée par l’EFSA à son sujet et conclue à la nécessité de regrouper des données supplémentaires.
Le CODEX a mis en place des seuils sur les poissons à 0.5mg/kg et à 1mg/kg sur les prédateurs des poissons (CODEX STAN 193-1995).
Les produits de la pêche ne sont pas les seules matrices touchées par le méthylmercure puisqu’au 1er Décembre 2015, le chapitre de la pharmacopée USP « <561> Articles of botanical origins » relatif aux drogues végétales (plantes sèches) va être modifié. Une limite spécifique pour le Methylmercure va être fixée à 0.2mg/kg.

Notre service R&D a tout récemment développé une méthode d’analyse du Méthylmercure par LC-ICP/MS à une LQ de 0.02mg/kg. Dans le cadre de notre portée flexible pour le programme des métaux lourds (99-3), le COFRAC a validé l’accréditation de ce paramètre sur les matrices suivantes : Produits de la pêche, Fruits et Légumes, Plantes médicinales, Compléments alimentaires et Alimentation animale.

Pour toutes informations techniques, tarifaires ou règlementaires, n’hésitez pas à nous contacter.