Contaminants issus des emballages et des process

Phytocontrol a développé les dernières générations d’analyses de Mosh-Moah, phtalates, bisphénol A et mélamine

Notre expertise et notre parc analytique de dernière génération vous assurent un service performant et réactif.

Les contaminants issus des emballages et des process peuvent se retrouver dans toutes les denrées alimentaires emballées et/ou élaborées. Parmi les plus sensibles, Phytocontrol préconise la surveillance des substances suivantes :

  • Les huiles minérales MOSH MOAH
  • Phtalates
  • Bisphénol A
  • Mélamine

Phytocontrol a développé les dernières générations d’analyses de Mosh-Moah, phtalates, bisphénol A et mélamine

Notre expertise et notre parc analytique de dernière génération vous assurent un service performant et réactif.

Les contaminants issus des emballages et des process peuvent se retrouver dans toutes les denrées alimentaires emballées et/ou élaborées. Parmi les plus sensibles, Phytocontrol préconise la surveillance des substances suivantes :

  • Les huiles minérales MOSH MOAH
  • Phtalates
  • Bisphénol A
  • Mélamine

Huiles minérales MOSH MOAH

Les huiles minérales (MOH) sont des mélanges complexes issus du pétrole brut. Elles sont constituées d’hydrocarbures saturés d’huile minérale (MOSH) et d’hydrocarbures aromatiques d’huile minérale (MOAH). Les huiles minérales peuvent se retrouver dans les aliments à différentes étapes de la production alimentaire de manière intentionnelle (additifs alimentaires et pesticides) ou non (lubrifiants, produits de nettoyage…). Les encres d’impression, les colles, les additifs et auxiliaires technologiques des emballages en papier, en carton, en plastique mais aussi dans les sacs en toile de jute et de sisal contiennent des MOH. Le carton et les emballages, particulièrement ceux fabriqués à base de papier recyclé, restent toutefois l’une des principales sources de migration des huiles minérales dans les aliments.

La méthode développée au laboratoire est réalisée par LC/GC/FID et permet la recherche des MOSH/POSH et des MOAH de C10 à C35 avec des limites de quantification entre 0.2 et 1mg/kg selon le produit.

Phtalates

Les phtalates sont des composés chimiques dérivés de l’acide phtalique. On les retrouve notamment dans les films plastiques, et ils sont aussi incorporés comme fixateurs dans de nombreux produits cosmétiques.

La méthode développée par Phytocontrol en GC-MS/MS permet de rechercher 26 Phtalates et autres plastifiants dans les boissons alcoolisées, le lait, les jus de fruits et de légumes et les sodas avec des limites de quantification INÉDITES, toujours dans des délais réactifs de 3 à 5 jours ouvrés.

Vous ne trouvez pas l'information dont vous avez besoin ?


Contactez-nous

Bisphénol A

Le bisphénol A (BPA) est une substance chimique principalement utilisée en association à d’autres substances chimiques pour la fabrication de plastiques et de résines.

Phytocontrol détermine la teneur en Bisphénol A dans les denrées alimentaires par LC-MS/MS avec une limite de quantification de 0.005mg/kg.

Mélamine

La mélamine est un composé chimique utilisé généralement dans la fabrication de matériaux en plastique, de revêtement de canette, de papier et carton, mais aussi, dans la fabrication de vaisselle et ustensiles de cuisine. Phytocontrol détermine la teneur en Mélamine dans les denrées alimentaires destinées à l’Homme y compris l’alimentation infantile ainsi que dans l’alimentation animale avec une limite de quantification de 0,1mg/kg. Selon le règlement UE N°594/2012 modifiant le règlement UE N°1881/2006, la teneur maximale en mélamine est de 1 mg/kg pour les préparations de lait en poudre pour nourrissons et de 2,5 mg/kg pour les autres aliments.

Règlement (UE) N° 10/2011 de la Commission du 14 janvier 2011 et ses modifications successives concernant les matériaux et objets en matière plastique destinés à entrer en contact avec des denrées alimentaires.

Pour aller plus loin

Mélanine

  • La mélamine est une intermédiaire chimique utilisé dans la fabrication de résines et de plastiques. Les textes européens fixant des limites sur ce composé sont le règlement (UE) No 594/2012 de la commission du 5 juillet 2012 modifiant le règlement (CE) no 1881/2006 en ce qui concerne les teneurs maximales en ochratoxine A, en PCB non coplanaires et en mélamine dans les denrées alimentaires. Le règlement (UE) No 107/2013 de la commission du 5 février 2013 modifiant l’annexe I de la directive 2002/32/CE du Parlement européen et du Conseil concerne les teneurs maximales en mélamine des aliments en conserve pour animaux de compagnie.

Nos promesses

Expertise
L’analyse des contaminants :
notre savoir-faire historique
Réactivité
Nous vous garantissons la disponibilité de vos résultats d’analyses de routine en 2 à 6 jours
Fiabilité
Nos recherches sont réalisées avec le souci de vous apporter la plus grande fiabilité d’analyse
Proximité
Nous sommes disponibles partout en France (agences régionales de proximité)